Philippe Bernard

Comme la photo ne l’indique pas, Philippe Bernard a 8 ans! Vous me direz : rien de plus normal pour le Mozart du monitoring…
8 ans : c’est à cet âge que tout s’est joué pour Philippe. Venant d’une famille de mélomanes, le petit Philippe allait aux concerts avec ses parents. Et ce soir là, lors d’un récital de Bach, ce fut la révélation! Une expérience aux frontières de la spiritualité : la puissance , la clarté et la spatialisation du son.

Le chemin était tout tracé : reproduire cette expérience sensorielle à domicile en faisant rentrer un orchestre dans 2 fois soixante centimètres cube.

A partir de là tout s’enchaîne : première paire d’enceintes à 18 ans, études d’électronique dans la foulée et brillante carrière dans le monde audiophile avec comme point de départ le salon Talmont Village Hi-Fi dans les années soixante dix.

Il crée l’Atelier de Synergie Acoustique en 1990, avec une idée bien précise : mettre au point des enceintes de faible encombrement mais qui respectent la restitution des registres graves. Elles seront fabriquées à la main, en bois massifs nobles pour profiter à la fois de la neutralité que procure leur densité, mais aussi pour leur esthétique proche des instruments de musique.

Après plus de dix huit mois de recherche et de mises au point vont naître les premiers prototypes de Monitor ASA. Les premières séries commercialisées, déclinées en orme, en chêne et en merisier remporteront un Choc du Monde de la Musique en 1993.

En 1994, Philippe Bernard met au point un modèle d’entrée de gamme, dénommé Baby, qui sera pendant plusieurs années une référence en terme de rapport qualité d’écoute / prix.
Le succès de cette série lui permettra de réaliser son rêve : revenir au développement d’un modèle encore beaucoup plus performant sur la base des Monitor. C’est ainsi que la Monitor Pro verra le jour en 1995. Dotée d’un nouveau filtrage et de haut-parleurs Dynaudio dédiés, elle sera accueillie par une ovation unanime de la presse professionnelle.

Suivra une nouvelle version des Monitor Standard en 1999, équipées de haut-parleurs SEAS.
En janvier 2001, la participation d’ASA au salon The Show à Las Vegas, aux côtés des électroniques Kora, marquera le début du développement international de la marque. Quand Philippe Bernard rentre de Las Vegas, il n’a qu’une idée en tête : compléter le formidable rendu des Monitor Pro par la première octave… Tout en bas des graves…
Il lui faudra trois ans pour trouver la solution optimale : deux caissons d’extrêmes graves actifs, venant se substituer aux pieds des Monitor. Munis de boomers de 26 cm Scan Speak et d’amplificateurs Athom, les caissons en bois massif, rigidifiés et lestés de parois intérieures bitumées, sont accordés comme on accorde un tuyau d’orgue. Ils descendent à 18 Hz.

Le couplage de ces caissons avec les Monitor représente l’achèvement de plus de quinze ans de recherches et de développement. Le résultat est extraordinaire, tant sur le plan technique avec une réponse impulsionnelle parfaite, que pour l’écoute. Le son est stable, ouvert, naturel, délié et articulé, et la vérité des timbres est tout simplement époustouflante.